Pour passer des maux de dos à courir

Par Mélanie Alain

C’est déjà la nouvelle année et le temps des résolutions. Le bonheur, l’argent et surtout la santé sont généralement les souhaits offerts. Arrêter de fumer, mieux manger, faire de l’exercice… Parfois, pour gérer nos petits maux ou encore ceux des autres en tant qu’ostéopathe, on a besoin d’assistance.

Alors, pourquoi pas un peu de lecture?

Athlète, ex-entraîneur, kinésiologue et ostéopathe, Jean-François Harvey a publié deux livres qui peuvent s’avérer des outils intéressants pour les professionnels de la santé et leurs patients.

Le mal de dos : mal du siècle?

On entend souvent dire que les maux de dos sont le mal du siècle. Constamment penché à son ordinateur ou sur son téléphone portable, l’Occidental moyen passe énormément de temps dans des postures inconfortables, l’échine courbée.

Pour aider à y remédier, Jean-François Harvey a rédigé «L’entraînement Spinal : 80 exercices pour en finir avec les maux de dos». Ce livre (qui vient avec un DVD) s’intéresse surtout à la posture et aux effets des exercices sur le dos.

L’entraînement Spinal se base sur sept paramètres, soit la flexibilité, la mobilité, la respiration, la posture, le renforcement, le cardio et l’équilibration. Les sept paramètres sont complémentaires et donc liés les uns aux autres.

Cet entraînement «cherche à étirer les muscles qui sont enclins à être tendus, et à renforcer les muscles qui sont enclins à être faibles. Ainsi, il est faux de croire que l’on doive étirer et renforcer tous les muscles du corps.» (p. 77)

M. Harvey recommande d’exclure certains exercices du répertoire des individus aux prises avec des problèmes de dos et de cou. Des abdominaux forts ne signifient pas que le dos soit fort, indique l’auteur. Les exercices de renforcements des abdominaux et du dos (comme les redressements assis, p. 72), ainsi que les postures extrêmes (sur la tête, inversées, d’extension ou de flexion extrême) sont listés parmi les mouvements à éviter puisqu’ils imposent une grande pression sur les disques et les vertèbres.

En contrepartie, les exercices encouragés dans le cadre de l’entraînement Spinal de base tournent autour de l’élongation de la colonne, de l’enracinement, ainsi que de la contraction du transverse de l’abdomen et du plancher pelvien.

Le livre explore notamment l’étirement de différentes parties du corps s’étendant du cou aux mollets : ischiojambiers, fessiers profonds, psoas iliaque, spinaux lombaires et cervicaux, etc. (flexibilité).

Vous pourrez aussi passer en revue (et essayer!) des exercices dont certains ont des noms aussi imagés que «chien oscillant la queue», «chat en mouvement», «raisin sec / petit lion», «essuie-glaces» et «wagon-lit» (mobilité et équilibration).

Rien ne sert de courir, il faut partir à point

Jean de La Fontaine n’aura jamais aussi bien dit!

Ainsi, aux antipodes des maux de l’homo assitus, tel que le nomme M. Harvey dans «L’entraînement Spinal», il y a les blessures d’athlètes professionnels ou de sportifs amateurs. Pour profiter pleinement des bénéfices de la course, il faut avoir la bonne technique. De faux mouvements, une mauvaise posture et un coureur risque de passer plus de temps à l’hôpital que sur la piste.

C’est pourquoi l’ostéopathe a également écrit le guide «Courir mieux» où il explique ce qu’il faut faire et ne pas faire pour optimiser son rendement.

Le type de chaussures fait-il vraiment une différence? Les coureurs de certains pays d’Afrique ont-ils vraiment un avantage sur nous? Comment récupérer entre les entraînements et quels exercices effectuer avant ou après une course? Comment identifier les blessures, minimiser les risques et reprendre le flambeau après un arrêt forcé? En gros, comment maximiser le plaisir de courir?

Peut-être trouverez-vous la réponse à vos questions dans ce livre?

Bonne lecture!

1. Harvey, Jean-François. L’entraînement spinal : 80 exercices pour en finir avec les maux de dos. Les Éditions de l’Homme, 2011, 240 pages.

2. Harvey, Jean-François. Courir mieux. Les Éditions de l’Homme, 2013, 312 pages.

Vous aimeriez devenir ostéopathe ? Pourquoi pas maintenant ?

inscrivez-vous