L'ostéopathie viscérale


Au 19e siècle, pour la première fois après une interruption de plusieurs siècles, des médecins suédois se sont rendu compte que si un traitement mécanique pouvait, à lui seul, soulager une algie réellement d'origine mécanique, il serait absurde de l'abandonner. C'est ainsi que Ling (1779-1830), créateur de la gymnastique dite suédoise, pratiqua des manipulations viscérales.

Thure Brandt (1819-1895) est le premier à établir une synthèse des techniques manipulatives organiques, et ce, précisément sur le plan gynécologique. Cette méthode essentiellement manuelle est basée sur des manipulations au niveau des viscères dans le but de libérer, irriguer et rendre fonctionnels les différents organes. Il s'inspire directement de la pratique d'une vieille famille de guérisseurs, les Sénépart, qui, de père en fils, avaient acquis la célébrité en se consacrant à Charleroi au traitement des maladies des femmes.

Henri Stapfer, élève de Brandt, fait à nouveau progresser la méthode. C'est donc à Brandt et Stapfer que nous devons la description de la plupart des techniques manipulatives employées en gynécologie. C'est également à Stapfer que l'on doit les premiers éléments qui ont permis d'établir l'existence de ce que l'on nomme la lésion circulatoire, élément fondamental dans l'appréhension de nombreux cas pathologiques.

Puis, un médecin français, Frantz Clénard, effectue une étude approfondie des organes et des viscères de l'abdomen et met au point des méthodes d'examen permettant d'en déterminer les anomalies de fonctionnement. Pour lui, un abdomen normal est un abdomen qui, à la palpation, est souple et homogène et ne permet pas de sentir la présence des organes. Ainsi, des intestins durs, un estomac douloureux, un gros foie palpable constituent des phénomènes anormaux, indicateurs de tensions, de ralentissement circulatoire, de troubles du métabolisme, de fibrose ou d'adhérences, ou de spasmes des muscles viscéraux.

Clénard est aussi le premier à penser aux relations entre les organes, sorte de réaction en chaîne où un organe déficient, congestionné, peu mobile ou descendu (ptôse) créera, par des mécanismes divers, l'apparition de troubles au niveau d'organes voisins avec lesquels il entretient des liens mécaniques, sanguins ou hormonaux. C'est ce fonctionnement déficient, causant une maladie fonctionnelle, que les ostéopathes rangent dans la catégorie des suites ostéopathiques des lésions viscérales.

 

Vous aimeriez devenir ostéopathe ? Pourquoi pas maintenant ?

inscrivez-vous