Programme

Admission

Prendre rendez-vous

Ostéopathie structurelle : nouvelles techniques et application clinique (72h)

Dates :
5 septembre 2019 au 12 juin 2020

Horaires :
2h par semaine (total 72h) - jour et horaire à confirmer

Lieu :
IEOQ Montréal 1001 rue Lenoir, suite A-208, Montréal (Québec) H4C 2Z6

Formateur :
Enseignant de l'IEOQ

Public visé :
Ostéopathes diplômés

Langue :
Français

Tarif régulier :
1 000$ (100$/mois)

Examen et certificat délivré en fin de session

image formation

Ce cours de niveau 4e année s’inscrit dans le cadre de la formation continue longue durée à L’Institut d’Enseignement de l’Ostéopathie du Québec.

Il est ouvert aux ostéopathes diplômés qui souhaitent réviser ou approfondir leurs connaissances en ostéopathie structurelle.

Cette formation continue NE DÉBOUCHE PAS sur un diplôme d’ostéopathie.

90% de Pratique – 10% de Théorie

 

Présentation

L’apprentissage des techniques de mobilisations structurelles n’a que très peu évolué en comparaison avec les progrès scientifiques actuels, notamment en termes d’imagerie médicale et de biomécanique. Depuis plus de 100 ans, de nombreux raisonnements thérapeutiques et manipulatifs sont basés en partie sur des “lois” proposées par M. Henry Fryette, datant de 1918. Nous savons maintenant, malgré son efficacité pratique, que ce modèle (biomécanique) repose plus sur des croyances que sur de réelles connaissances. Ceci devrait pousser chaque ostéopathe à repenser sa compréhension de la dysfonction somatique, ainsi que sa pratique du structurel.

 

“Tout l’art de l’ostéopathe consiste à remonter le temps de la construction de la dysfonction pour construire et élaborer le thrust. Il doit monter ses leviers en douceur, compenser les micromouvements traumatiques installés au fur et à mesure pour arriver au microtraumatisme initial qui a perturbé, qui a restreint l’articulation.

C’est cette élaboration minutieuse et précise, même si elle est rapide, qui rend la manoeuvre douce et indolore”.

L’ostéopathie : Techniques et exercices pour tous. Pascal Pilate et Hélène Caure. Eyrolles. 2007

 

Objectifs de la formation

Ce cours a pour but de vous apprendre à :

  • Repérer des dysfonctions somatiques vertébrales.
  • Utiliser des tests appropriés sur le rachis.
  • Monter des leviers (entre 3 et 6) afin d’effectuer des mobilisations de basse amplitude.
  • Vous familiariser avec la biomécanique rachidienne.
  • Prendre connaissance des dernières études en ostéopathie.

 

Programme détaillé

  1. Le rachis cervical en minimum leviers
    1. Le rachis cervical en position assise
    2. Le rachis cervical en décubitus
  2. Le rachis thoracique en minimum leviers
    1. Le rachis thoracique en position assise
    2. Le rachis thoracique en décubitus
    3. Le rachis thoracique en procubitus
  3. Les côtes en minimum leviers
    1. Les côtes en position assise
    2. Les côtes en décubitus
    3. Les côtes en procubitus
  4. Le rachis lombaire en minimum leviers
    1. Le rachis lombaires en décubitus
    2. Le rachis lombaires en procubitus
    3. Le rachis lombaires en latérocubitus
  5. Les sacro-iliaques en minimum leviers
    1. Les sacro-iliaques en décubitus
    2. Les sacro-iliaques en procubitus
    3. Les sacro-iliaques en latérocubitus

Informations pratiques

  • En vous inscrivant à ce cours, vous êtes présent.e en classe à raison de 2 heures par semaine sur la période donnée (hors semaines de relâche).
  • Important : vous vous engagez à suivre le cours dans sa totalité et à passer l’examen de fin de session afin de valider vos acquis. Un certificat vous sera alors remis en fin de session.
  • Paiement échelonné sans frais supplémentaires.
  • Reçu pour crédit d’impôt.

Renseignements et inscriptions

Tél. : 514 524 9738  I  Courriel : info@inst-osteopathie.qc.ca


Partager